Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 06:07

 

bismillah

Salam allaykoum mes soeurs,

Toujours dans le même livre,

voilà le nouveau chapitre.

 

Chap.13 : Celui qui dévore injustement les biens de l'orphelin et de l'opprimé

 

Allah azaouadjel a dit :

" Ceux qui dévorent injustements les biens des orphelins, c'est

comme s'il nourissait leurs entrailles de feu. Ils sont voués à l' Enfer." S:4 v:10

et aussi :

" Ne touchez pas à la fortune de l'orphelin jusqu'à qu'il ait atteint sa

majorité, que pour le meilleur usage." S:6 v:152

et :

"Si le tuteur est riche, il doit s'abstenir de prélever quoi que ce soit sur la fortune de ses pupilles; s'il est pauvre, il ne peut en disposer que modérement." S:4 v:6

 

D'après Al-Boukhari, le Prophète (SAWS) a dit :

"Nous serons ensemble au Paradis, moi et celui qui aura pris à sa charge

un orphelin." Et il (SAWS) montra ses deux doigts, l'index et

le majeur, en les enjoignant et en les séparant .

Et aussi :

"Quiconque caresse la tête d'un orphelin et ne le fait

qu'en vue de Dieu, une bonne action passera à son actif

pour chaque cheveu caressé. Et celui qui est bon envers un orphelin, nous serons

ensemble au Paradis comme ça." et il enjoignit ses deux doigts.

 

 A MEDITER 

Voilà une ptite anecdote :

" Un Alaouite qui vivait à Balakh, en Perse, avait une femme et des filles, qui vivaient dans l'aisance. L'homme mourut et la pauvreté frappas sa famille après lui. La veuve partit vers un autre pays avec ses filles de peur de la réjouissance de ss ennemis. Il faisait un grand froid quand elle arriva à ce pays. Elle laissa ses filles dans une mosquée désertée , et s'en alla  mendier pour assurer leur nourriture. Elle rencontra deux assemblées : la première était présidée par un musulman qui était maire de la ville et la deuxième par un mage, qui était l'entrepreneur de cette ville. Elle commença par le musulman en lui expliquant son état : " Je suis une Alaouite accompagnée par mes filles orphelines que j'ai laissé dans une mosquée, et je veux absolument leur assurer de quoi vivre.

- Donne-moi une évidence que tu es une honnête Alaouite, lui répondit-il.

- Je ne suis qu'une étrangère reprit-elle, et personne ne me connait."

Comme ce musulman se détourna d'elle, elle se dirigea, le coeur brisé, vers le mage pour lui raconter la même chose, en y ajoutant ce qui s'était passé avec le musulman.

Le mage envoya avec elle une de ses femmes pour amener les filles chez lui, et il leur donna à manger, les habilla de vêtements somptueux, et elles séjournèrent chez lui, joissant de la bonne hospitalité.

A minuit, le musulman vit en rêve l'Heure Suprème se dresser, et le Prophète (SAWS) fut le maitre. Il vit encore un palais en émeraude dont ses balcons étaient en perles et en rubis, renfermant des voûtes en perles et en corail.

"Ô Envoyé de Dieu, dit-il en s'adressant au Prophète (SAWS), à qui appartient ce palais ?

- A un musulman, lui répondit-il, qui n'adorait que le Dieu Unique

- Ô Envoyé de Dieu, reprit-il, je suis musulman et je n' adorais que le Dieu Unique.

- Donne-moi une preuve, rtorqua le Prophète (SAWS) que tu es cet homme."

Cemusulman se trouvant dans la perplexité,  l' Envoyé de Dieu (SAWS) poursuivit :

" Quand cette femme Alaouite est venue te trouver afin que tu l'assiste, tu lui as demandé de te donner la preuve. C'est à toi maintenant de la présenter."

Le musulman fut attristé et comprit l' erreur qu'il avait commis en repoussant la femme. Il commença à parcourir la ville, cherchant cette femme. On lui dit qu'elle était chez le mage. Il envoya chercher ce dernier et lui dit :

" Je veux que tu amènes cette femme Alaouite et ses filles.

- Je ne puis le faire, répondit-il, car grâce à elles j'ai reçu tant de biens.

- Prends 1000 dinars et livre-les moi.

- Je ne puis le faire.

- Il faut absolument que je les prenne.

- Ce que tu veux prendre, j'en ai plus de droit, et le palais que tu as vu en rêve, m' a été destiné. Veux-tu être mon supérieur par ton islamisme ? Par Dieu, la nuit passé, ma famille et moi, nous ne nous sommes mis au lit avant d' être convertis à l' Islam grâce à cette Alaouite. Et j'ai fait le même rêve que le tien, même l' Envoyé de Dieu (SAWS) m' a demandé :

" La femme Alaouite et ses filles sont-elles chez toi ?

- Oui, répondis-je, ô Envoyé de Dieu.

- Le palais t'appartient, me dit-il, et à ta famille, vous êtes tous des élus du Paradis."

Le musulman partit le coeur plein d'angoisse et d'amertume et Dieu Seul sait leur intensité.

Pense alors à ce que Dieu a acoordé comme haute considération pour la bonté envers la veuve et les orphelins, et à la bénédiction de leur soutien.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ptitetribue - dans Islam
commenter cet article

commentaires

oum razi wa fatima 05/04/2010 23:37



       salamahliki okty l'aziza


kallah te preserve,pour tt c baux rapelle que tu continu de nous fair partager,sa fai bocoup de bien mashallah....


allah y jaziki,wa salamahliki wa rahmatouallahy wa barakatouhou



Ptitetribue 08/04/2010 18:26



Salam allaykoulm


Amine aux doua3


Barakalaoufik ma soeur fillah



Mon Atelier ...

  • : Ptitetribue et compagnie
  • Ptitetribue et compagnie
  • : Les tribulations de ma ptite tribu ... Mes coutures, mes anecdotes, ... quelques ptites choses à partager Bonne visite et n'hésitez pas à me contacter ...
  • Contact

Dans mon atelier ...

Il y a    personne(s) dans mon atelier.

atelier-bricolage-avez-amenage-atelier-bricoler 157734 

 

Recherche

Merci de votre visite ...

 

Au Fond De Mon Atelier ...

Mes ateliers favoris ...

Les Activités ...